Lac de Bareilles (1)Bleu, blanc, vert, rouille ou noir,
Long ou rond, mer ou étang,
Qu’il soit glacé ou miroir
Chaque lac est un diamant.

Y a-t-il plus merveilleux
Qu’un lac bornant l’horizon
Quand même en ouvrant les yeux
Avec l’eau l’air se confond ?

Leur surface est un miracle,
Le décor plongeant dans l’eau,
Mais leur fond est un obstacle
Qui renvoie les pics là-haut.

Chaque lac est différent :
Il y a ceux qui par nature
Sont ici depuis longtemps,
Ceux enfermés par un mur

Car l’homme a transformé
Des cuvettes parfois pratiques
Au plus profond des vallées
En réservoirs hydrauliques.

Chaque lac a une histoire
Rappelant qu’il fut un temps
L’homme fut sommé d’y croire
Car impliqué bien souvent.

Éblouissant sous le soleil
Dont il renvoie la lumière
Chaque lac nous émerveille
Tant sa vue est éphémère.

Chaque lac naturellement
Fait partie d’un beau décor
On l’apprécie tellement
Qu’on y reviendra encore.

A Loenn et Nathéo
Serge Mas – mars 2016