Le Parc National des Pyrénées : Raymond RITTER et les Amis du Parc National des Pyrénées

S’étendant de la Vallée d’Aure à la Vallée d’Aspe le Parc National des Pyrénées fut créé en 1967. Avec pour but premier la sauvegarde de la nature il restait ouvert aux activités agro-pastorales traditionnelles, sans négliger le développement touristique et culturel.

Après la création du Parc National d’Ordesa il paraissait normal de créer en France un parc qui en ferait le pendant.

Mais les oppositions furent extrêmement vives et acharnées acheter cialis generique belgique. Un décret ne suffisait pas. Il fallait l’adhésion de toutes les communes situées dan l’enclave du Parc.

Les opposants s’élèveront avec virulence contre les atteintes aux libertés communales craignant de se voir privés de leurs eaux thermales et de leurs cascades.

Il est alors extrêmement intéressant de rappeler l’action d’un homme remarquable, d’une grande culture, orateur d’une rare éloquence, qui se lança avec fougue et courage dans une immense croisade, avec l’appui de ses amis, pour que le Parc National devienne une réalité.

Il s’agit de Raymond Ritter, avocat, historien de grande valeur, amoureux de ses montagnes pyrénéennes et homme d’action.

Conscient du capital qu’ils représentaient il se fit l’artisan et le défenseur des grands sites prestigieux de nos hautes vallées. Il présidait le Conseil d’Administration du Musée Pyrénéen du Château Fort de Lourdes ; il avait également créé l’Association des Amis du Musée Pyrénéen dont faisaient partie ses amis fidèles, à la fois érudits et montagnards.

Il se fit l’avocat de cette cause magnifique et lança ses solides amis du Musée Pyrénéen dans la bataille afin de convaincre les maires et les conseillers municipaux des hautes vallées comprises dans le périmètre du Parc.

Ils ne furent pas les seuls. Mais l’action à la fois énergique, ingrate, passionnée et de grande ampleur de ces « missi dominici » fut primordiale et déterminante pour la création du Parc au cours des années 1965 et 1966.

Et le Parc vit donc le jour le 27 mars 1967.

Mais il était fragile. Raymond Ritter et ses amis du Musée Pyrénéen, qui furent les ouvriers de la première heure du Parc, prirent conscience d’apporter un soutien total à cette nouvelle et grande organisation montagnarde.

Ils constituèrent une Association dont le but serait de servir par tous les moyens d’expression, d’étude, de propagande, le rayonnement de cette institution.

L’Association des Amis du Parc National vit le jour le 27 janvier 1970.

Le premier Conseil d’Administration était constitué ; il comprenait la plupart des hommes membres des Amis du Musée Pyrénéen qui avaient œuvré pour la création du Parc et devenaient donc les fondateurs des Amis du Parc National.

– Président : Raymond Ritter

– Vices-Présidents : Roger Morris et Commandant Lechat

– Secrétaire : Noel Pinzutit

– Trésorier : Henri Lamathe

– Trésorier adjoint : Robert Ollivier

Aussitôt constituées les Commissions de travail spécialisées se lancèrent dans l’étude de tous les domaines concernant le Parc.

Elles firent les premières années un travail remarquable.

Mais au cours des ans elles s’avérèrent vite inutiles et sans portée réelle par défaut de soutien et de considération de la part de l’Administration du Parc, celui-ci devenant peu à peu puissant, organisé, bien subventionné et maître de sa destinée.

Par contre, l’Association des APNP a réussi à démontrer qu’elle est une organisation majeure dans les activités de randonnées montagnardes. Elle peut être fière de son dynamisme créateur, de sa volonté de faire connaître le monde montagnard dans son ensemble.

Elle retrouve sa liberté de parole vis-à-vis du Parc et sa capacité à réagir rapidement devant les faits ou atteintes que subirait l’environnement pyrénéen.

Francis Lamathe