Dernières minutes

Plante du mois de décembre : Le sapin – ABIES ALBA (Pinacées)

Qui est-il ?
Le Sapin est un résineux ou un conifère qui peut vivre 500 ans. S’il est présent à l’état sauvage dans tous les massifs montagneux de France, les plus belles plantations se situent dans le Jura. Là-bas, sur la route des sapins, existe  un « sapin président », élu par les forestiers jusqu’à sa mort. C’est souvent un arbre vénéré, d’un âge et de dimensions respectables. L’actuel sapin président de la forêt de la Joux, élu en 1964, vieux de plus de deux siècles, mesure 45 m de haut pour une circonférence de 4,30 m.

Comment le reconnaître ?
C’est un arbre qui peut devenir majestueux lorsqu’il atteint sa taille maximum de 50 m et domine alors les géants de la forêt. Vous l’identifierez grâce à ses aiguilles plates marquées de deux bandes blanches sur le revers et étalées dans un même plan. Ses cônes dressés comme des bougies de Noël permettent aussi de le différencier de l’Epicéa dont les cônes se dirigent vers le bas.

 Où le rencontrer ?
Le sapin se plaît dans les régions montagneuses de notre pays où il pousse naturellement. Vous le trouverez surtout à partir de l’étage montagnard, à partir de 800 m, dans le milieu dit « hêtraie-sapinière » jusqu’à l’étage subalpin (1800m).

Qu’en faire ?
C’est avant tout un bon bois d’œuvre qui a justifié au 18ème siècle la construction du chemin de la mâture en vallée d’Aspe pour acheminer les troncs destinés à la Marine royale.

En  thérapeutique, le sapin (ou le pin) est surtout efficace dans les maladies de bronches et des voies urinaires. Il est utilisé dans la fabrication de produits comme l’essence de térébenthine, la pois ou le goudron.

La résine (gemme), qui contient des huiles essentielles, est l’élément le plus puissant. Autrefois utilisée fraîche par les bûcherons comme cicatrisant, elle était aussi récoltée et séchée.

Les bourgeons, gorgés de résine naissante, ont les mêmes propriétés. En gemmothérapie, nouvelle pratique médicale, on les utilise pour fabriquer un macérât glycériné.

Pensez à les récolter dès le mois d’avril lorsqu’ils sont encore dans leur enveloppe et vous pouvez tout simplement préparer un sirop contre la toux en les bourrant dans un bocal avec du sucre et un peu d’eau. Laissez macérer 2 mois et filtrez.

D’actualité au mois de décembre, le sapin devient le roi de la fête de Noël. Sachez cependant que le plus commun vendu à cet effet est son cousin L’Epicéa.

Et pour terminer, si on dit que ça sent le sapin, ce n’est pas bon signe mais en l’occurrence nous nous contenterons d’enterrer l’année qui vient de s’écouler.

    Bonnes fêtes et bonne nouvelle année !

dernières minutes

Lire le dernier CR du CA et de la commission Communication (L’association>Comptes rendus>Conseil d’administration ou >Commission communication)
Pensez au chèque de 12€ à l’ordre des APNP pour les grillades de Cabanac. ☺

* SORTIES AJOUTÉES
– samedi 09.03 : Le Béout en Marche Nordique de B. Canut-Rocafort
– mercredi 20.03 : L’hôtellerie  du Cirque de Gavarnie de J.M. Deladerrière
– mercredi 17.04 : Visite de la centrale hydroélectrique de Pragnères de S. Mas
* SORTIES REPORTÉES
– du dimanche 11.02 au dimanche 07.04 : Cabanes d’Ansabère de A. Pourtau
– du samedi 24.02 au dimanche 31.03 : Pic de Pibeste de B. Canut-Rocafort
– du lundi 11.03 au mercredi 13.03 : Perfectionnement technique ski – Luz-Ardiden de H. Latkowski
– du mercredi 13.03 au dimanche 24.03 : Cabane de Peyrehitte de J-L . Dandré
* SORTIES ANNULÉES
– mardi 05.03 : Lac de Barbat (1973 m) de A. Darracq
– jeudi 07.03 : Col du Pourtalet – Formigal de E. Arrius-Pardies
* SORTIE AVANCÉE
– du dimanche 14.04 au dimanche 07.04 : Cabane de Pouey Aspé de H. Latkowski