Que cachent nos forêts ?

Il est une frontière bien visible parfois
Formée par la lisière qui limite un bois
Mais ce sont les forêts dans lesquelles on pénètre
Qui nous montrent à jamais qu’elles vont toujours renaître
            Dans ce milieu fermé la vie est abondante
            Sous des arbres élevés rampent minuscules plantes
            Du sous-sol aux rameaux partout jaillit la vie
            Plantes et animaux ont un refuge ici
Parfois grande futaie l’homme y trouve son compte
Il y va pour chasser ou l’abat et la dompte
Oubliant qu’autrefois un terrain cultivé
Y entourait parfois une ferme isolée
            Quelque ruine cachée par la végétation
            Nous laisse émerveillé et rempli d’émotion
            Ici c’est un muret qui bordait un chemin
            Très souvent empierré et joignant les lointains
Là quelques pans de murs rappellent qu’autrefois
Au lieu de la verdure l’homme y avait un toit
Exploitant ce milieu parfois très durement
Il faisait de son mieux mais vivait pauvrement
            Ainsi donc de nos jours souvent abandonnées
            Les forêts tour à tour nous cachent leurs secrets
            Mais fort heureusement quelques-uns d’entre nous
            Rappelleront souvent ces souvenirs à tous.

A Naël , juillet 2016 – Serge Mas